Paris,
19
Mars
2014
|
12:23
Europe/Paris

Pic de pollution à Paris : Les entreprises peuvent-elles réduire leur impact écologique ?

Depuis près d’une semaine, Paris enregistre un pic de pollution suffisamment inquiétant pour inciter les autorités à prendre des mesures particulières. Circulation alternée, gratuité des transports en commun, incitation au covoiturage… Les dispositions concernent en priorité la gestion des flux des franciliens et les moyens de transports. Alors que la situation semble aujourd’hui s’améliorer en Ile-de-France et que les véhicules devraient à nouveau pouvoir circuler normalement, le nuage de particules pourrait se reformer et toucher d’autres régions, et devenir un phénomène plus durable.

 

Pour Regus, premier fournisseur mondial d’espaces de travail flexibles, l’organisation des entreprises et les modes de travail pourraient être repensés pour limiter l’impact écologique de la mobilité urbaine. En effet, d’après une étude mondiale parue en février dernier, 47% des cadres supérieurs français interrogés par Regus estiment que réduire les trajets vers leur lieu de travail serait le moyen le plus efficace pour limiter l’empreinte écologique des entreprises. Par ailleurs, 37% d’entre eux considèrent que la réduction des déplacements professionnels pour cause de réunion doit également être envisagée.

 

A ce sujet, Frédéric Bleuse, Directeur Général France de Regus, déclare : « Pour palier à l’augmentation de la pollution due à la mobilité urbaine, les entreprises doivent revoir leur façon de travailler. Réduire les trajets entre le domicile et le travail est non seulement souhaitable, mais surtout réalisable En effet, la technologie nous permet de travailler à distance. Par ailleurs, les collaborateurs sont de plus en plus nombreux à plébisciter de nouvelles méthodes de travail flexibles. Afin d’offrir aux salariés et aux entreprises des espaces de travail près de leur domicile, Regus redouble d’efforts pour enrichir son réseau de centres d’affaires. Nous venons par exemple de conclure un partenariat avec la Caisse des Dépôts et Orange pour ouvrir des télécentres performants à proximité des lieux de résidence. »

 

Plusieurs questions se posent alors :

  • Quel est aujourd’hui l’impact écologique lié aux activités des entreprises et aux déplacements professionnels ?
  • Les entreprises se sentent-elles concernées par la question de la pollution urbaine ?
  • Quels sont les moyens à leur disposition pour  réduire l’empreinte carbone ?
  • Dans quelle mesure le travail flexible peut-il être une opportunité pour limiter la mobilité urbaine ?
  • Les travailleurs français sont-ils ouverts à de nouvelles formes de travail ?
  • Peut-on changer durablement les mentalités ?

 

Frédéric Bleuse, Directeur Général France de Regus,

 se tient à votre disposition pour répondre à vos questions et 

pour vous apporter un éclairage supplémentaire à ce sujet.

 

N'hésitez pas à nous contacter :

Mathilde Noirot / Claudia Meleghi

mn@wellcom.fr / cm@wellcom.fr

01 46 34 60 60

Texte standard

Regus est le premier fournisseur mondial d’espaces de travail flexibles.

Grâce à son réseau de plus de 1 800 centres d'affaires répartis dans 100 pays, il met à la disposition de ses clients des espaces de travail d'excellente qualité, pratiques et entièrement équipés, disponibles aussi bien pour quelques minutes que pour plusieurs années. Des entreprises comme Google, Toshiba et GlaxoSmithKline ont choisi Regus pour pouvoir travailler avec souplesse et assurer la pérennité de leur entreprise.

La commodité est la clé du travail flexible. Regus s'implante donc là où ses 1,5 million de membres en ont besoin : centres-villes, banlieues, centres commerciaux et magasins de détail, gares ferroviaires,

stations-service sur autoroutes et centres communautaires.

Créée à Bruxelles (Belgique) en 1989, la société Regus est basée au Luxembourg et est cotée à la Bourse de Londres. Pour en savoir plus, rendez-vous sur : www.regus.com