Casablanca,
12
Mars
2013
|
00:00
Africa/Algiers

Travailleurs Marocains : Besoin de sommeil ?

Casablanca, 12 mars 2013 – Plus d'un tiers des actifs du Maghreb (36 %) affirment devoir sacrifier leur sommeil pour parvenir à concilier vie professionnelle et vie privée, soit en se levant trop tôt, soit en travaillant jusqu'à une heure avancée. Malgré les avantages reconnus du travail flexible ; réduction des trajets, plus d'heures dans la journée pour le sommeil ou la vie familiale, amélioration de la productivité et fidélisation du personnel, seules 52 % des entreprises récompensent les cadres qui encouragent leurs subordonnés dans ce type de démarche.

Les travailleurs soulignent également qu'un temps de trajet plus court (33 %) et une plus grande flexibilité quant à leur lieu de travail (18 %) leur permettraient de passer davantage de temps avec leur famille et de gagner un peu de temps de sommeil. Les entreprises, elles aussi, peuvent profiter de cette flexibilité accrue, facteur cité comme ayant un impact positif sur la productivité (80 %) et la fidélisation des employés (82 %).

Voilà quelques-uns des principaux résultats d'une enquête menée à l'échelle mondiale par Regus, l'un des principaux fournisseurs d'espaces de travail flexibles au monde, sur la base d'entretiens avec plus de 24 000 professionnels issus de 90 pays.

« Le manque de sommeil est clairement préjudiciable à la santé et au bien-être des employés, et il y a une corrélation entre l'allongement des heures de travail et les maladies cardiovasculaires[1] », affirme Joanne Bushell, Vice-présidente régionale, Regus. « Les sondés affirment également qu'un trajet plus court et davantage de flexibilité quant à leur lieu de travail les aideraient à passer plus de temps en famille et mettraient fin aux nuits blanches passées à rattraper les tâches professionnelles ou personnelles inachevées pendant la journée. »

Principales conclusions et statistiques

  • Dans l'ensemble, 29 % des travailleurs ne dorment pas autant qu'ils le souhaiteraient pour respecter tous leurs engagements et 36 % des actifs au Maghreb sacrifient leur sommeil pour parvenir à concilier vie privée et vie professionnelle. Un cinquième (26 %) d'entre eux ont le sentiment de devoir surcompenser tous les moments de leur vie personnelle
  • Les travailleurs citent un temps de trajet plus court (33 %) et une plus grande flexibilité quant à leur lieu de travail (18 %) comme autant de façons de passer davantage de temps avec leur famille
  • Mais les entreprises peuvent aussi y gagner, car on estime que le travail flexible augmente la productivité (80 %) et fidélise les employés (82 %)
  • Toutefois, les cadres ne sont récompensés pour la création d'une main d'œuvre flexible que dans la moitié (52 %) des entreprises

Bushell poursuit : « Cette enquête démontre que permettre aux employés de travailler plus près de chez eux dans des environnements professionnels optimisés peut avoir un impact important sur la vie familiale et permettre aux employés de rester au lit quelques minutes de plus chaque matin. Mais les employés ne sont pas les seuls gagnants, et les entreprises peuvent également améliorer leur productivité et fidéliser davantage leurs employés en mettant en place le travail flexible. Toutefois, malgré les avantages que le travail flexible peut apporter aux employés comme aux entreprises, la marge de progression est encore large puisque près de la moitié des entreprises du Maghreb ne récompensent pas les cadres qui encouragent la création d'une main d'œuvre flexible. »

[1] The Daily Mail, Cut down on overtime! Working more than eight hours a day raises the risk of heart disease by 80% (Sus aux heures sup ! Travailler plus de 8 heures par jour augmente le risque de maladie cardiovasculaire de 80 %), 11septembre 2012