Paris,
20
Octobre
2014
|
15:29
Europe/Paris

Inspirer les entrepreneurs et les intrapreneurs grâce au travail flexible

42 % des cadres pensent que le travail flexible engendre l'innovation, selon la dernière étude de Regus*

Avec les « 50 mesures pour simplifier la vie des entreprises » proposées par le Conseil de Simplification en avril dernier, le Gouvernement français montre sa volonté forte de booster la compétitivité des entreprises. Les TPE-PME contribuant aujourd’hui à 99,8 % du business dans l’hexagone, l’entreprenariat apparait comme indispensable à l’économie française. Et cette notion de création de richesse se retrouve de plus en plus au cœur même des entreprises avec l’intrapreneuriat. Cette démarche innovante permet à des employés de lancer et de gérer un projet ad hoc au sein même de leur entreprise. De plus en plus d'entreprises prennent conscience de l'importance de soutenir les entrepreneurs innovants parmi leurs employés, et ce pour les aider à stimuler la croissance. Mais quelles sont les meilleures stratégies pour promouvoir l'innovation au sein de l'entreprise ? La dernière enquête de Regus, fournisseur d'espaces de travail flexibles, indique que 42 % des professionnels français pensent que le travail flexible joue un rôle essentiel.

L’innovation, le fer de lance de l’intrapreneuriat

S’inspirant des récentes initiatives mises en place par des entreprises comme Google et Dell3, Regus s’est penché sur les facteurs considérés comme essentiels par les cadres et dirigeants pour encourager l’innovation dans l’environnement de travail, et donc soutenir les intrapreneurs. Il s’agit des moyens mis à disposition des collaborateurs pour se comporter comme des entrepreneurs et ainsi insuffler un état d’esprit créatif autour de projets dont les salariés peuvent être à l’origine.

Selon les résultats de cette enquête, pratiquement la moitié des entreprises françaises ont mentionné l’accès aux postes de sénior management et à la direction (43 %), les outils d’évaluation des compétences (42 %), puis l'association de collaborateurs issus de différents départements (41 %). A noter que la flexibilité du travail est également un levier important puisqu’elle est citée par 42 % des cadres et dirigeants.

Ces 4 facteurs se retrouvent également à l’échelle globale des répondants.

L’intraprenariat engendre des bénéfices à plusieurs niveaux

Frédéric Bleuse, Directeur Général de Regus France commente ces résultats : « Le rôle des entrepreneurs dans l’économie n’est aujourd’hui plus à démontrer : les TPE-PME sont une source importante d’emplois et de création de richesses. En Europe, elles représentent 99 % des entreprises et deux jobs sur trois dans le privé. C’est la raison pour laquelle l'esprit d'entreprise doit être favorisé et soutenu. »

« Toutefois, les entreprises se sont également rendu compte que les entrepreneurs stimulent l'innovation et elles cherchent à favoriser cet esprit d'entreprise parmi leurs propres employés. Mais comment encourager l'esprit d'entreprise ? Le travail flexible s'appuie non seulement sur la demande des employés en faveur d'un meilleur équilibre entre vie privée/vie professionnelle, en leur permettant de travailler à des horaires qui leur conviennent et à différents endroits, mais il leur donne également la possibilité de rencontrer des employés exerçant d'autres fonctions ou provenant d'autres entreprises ; une bonne façon d'élargir leurs perspectives et leur expérience. La flexibilité associée à d'autres facteurs peut vraiment aider les employés à sortir des sentiers battus et stimuler l'innovation », ajoute-t-il.

Les principaux enseignements de l’étude en France

  • 58 % des entreprises estiment que le secteur IT a le meilleur potentiel pour créer une entreprise, suivi par le Consulting (25 %) et le retail (25 %) ;
  • 28 % des répondants français déclarent que les programmes d'innovation structurés sont essentiels pour stimuler l'innovation ;
  • 67 % des répondants pensent que l'esprit d'entreprise s'est développé au cours des cinq dernières années dans leur secteur ;
  •  16 % des répondants indiquent que le nombre de femmes entrepreneurs augmente tandis que 17 % estiment que l'entrepreneuriat multiple est en hausse.

 

Sources :

EU Commission, 27-05-2013

European Commission, SBA Factsheet 2012 France, German Federal Ministry of Economics and Technology, 2011

The Financial Times, Intrapreneurs to the rescue (Les intrapreneurs dans le rôle de sauveurs), 13 mars 2014

Méthodologie :

Plus de 19 000 professionnels issus de 96 pays ont été interrogés en janvier 2014. Ces personnes interrogées sont issues de la base de données de contacts de Regus à l'échelle mondiale. Elle compte plus d'un million de travailleurs actifs, dont la vaste majorité est représentée par des cadres, des membres de la direction et des chefs d'entreprise. Les chiffres de cette étude résultent de questions portant sur leur vision de l’évolution de l’entreprenariat et des secteurs privilégiés pour créer une entreprise. L'étude a été menée et gérée par l'organisme indépendant MindMetre (www.mindmetre.com), www.mindmetre.com